Publié par Sarkissian Alexandre le 30 décembre 2014 à 23h10

Le PSG valide son stage

Actu

Cabaye, buteur à Marrakech. (Reuters)

Le PSG valide son stage

Le PSG a dominé l’Inter Milan (1-0) ce mardi à Marrakech. Une victoire qui valide un stage de quatre jours avant le retour en France et la reprise lundi prochain en Coupe de France à Montpellier.

Le PSG a terminé son stage à Marrakech par une victoire en amical ce mardi contre l’Inter Milan (1-0). Plus impliqués que les Intéristes, les Parisiens ont trouvé la faille en deuxième période avec un but de Yohan Cabaye peu avant l’heure de jeu. Une bonne note pour le club de la capitale après des derniers jours agités en interne, avec les absences de Lavezzi et Cavani.

Laurent Blanc était en tout cas satisfait du contenu proposé par ses joueurs depuis leur arrivée au Maroc samedi dernier. "Ce match, c’est une analyse des quatre jours en stage à Marrakech. On a eu de très bonnes conditions climatiques pour travailler par rapport au froid en France. On a bien travaillé, on a mis l’accent sur le physique et aussi sur la tactique, l’un des manques en première partie de saison. Ce match couronne le bon travail qu’on a fait. Je le répète souvent aux joueurs: quel que soit l’adversaire, il faut toujours essayer de gagner le match", a insisté l’entraîneur parisien sur beIN Sports.

"Ce n’était pas le vrai PSG en première partie de saison"

Après une première période d’un niveau moyen pour les deux équipes, le PSG a clairement étouffé l’Inter après la pause. "On a vu une autre équipe du PSG par rapport aux cinq premiers mois de championnat. On a été plus agressif, on a travaillé sur le pressing dans ce stage et on l’a bien mis en oeuvre, dans la deuxième période surtout. On est satisfait mais il faut travailler, c’était un bon match de reprise", a précisé Adrien Rabiot, titulaire au milieu de terrain.

Dès l’arrivée du PSG au Maroc, Blanc avait insisté sur la rigueur qu’il souhaitait appliquer sur son groupe. Il a précisé son leitmotiv: "C’est peut-être une formule passe-partout. Mais il faut faire attention, c’est une question de petits détails. La rigueur, ce n’est pas sur un match, c’est dans la semaine aussi. On l’avait mais on peut en avoir davantage. On mettra l’accent sur là-dessus pour la deuxième partie de championnat." Un message entendu par ses joueurs. Comme Rabiot: "On a senti qu’il fallait un changement, on est tous unanimes là-dessus. Ce n’était pas le vrai PSG en première partie de saison. Ça commençait par ce match, c’est peut-être un déclic je pense."

Plus d'articles

Réagissez

En temps réel

RSS