Publié par Sarkissian Alexandre le 31 décembre 2014 à 19h11

Les espoirs Bleus

Actu

(Reuters)

Les espoirs Bleus

Gérer, c’est anticiper et Didier Deschamps doit avoir dans un coin de sa tête l’après Euro 2016. La rédaction a listé quelques éléments susceptibles de représenter l’avenir de l’équipe de France. Quels seront les nouveaux Bleus pour le Mondial 2018 ? Tentative de réponse.

GARDIEN:

Il faut peut-être penser à la succession d’Hugo Lloris et Steve Mandanda. Certes, le gardien de Tottenham et celui de Marseille n’auront que 31 et 33 ans pour le Mondial russe mais le poste de numéro 3 doit être assuré. Alphonse Areolaapparaît le mieux placé. Passé par Clairefontaine et le PSG, il démontre ses qualités sur un exercice plein à Lens (2013-2014) avant de confirmer cette saison àBastia. Passé par toutes les équipes de France depuis les moins de 16 ans, Areola garde la cage des espoirs.

DEFENSEURS:

Comme Areola, Samuel Umtiti fait partie du groupe des U20 champions du monde 2013 (il était suspendu pour la finale face à l’Uruguay). Le défenseur central a beaucoup appris à l’OL et il n’est pas interdit de penser qu’il vaut autant sinon mieux que Mamadou Sakho. Depuis l’arrivée de Marcelo Bielsa sur le banc de l’OM, Benjamin Mendy a sensiblement progressé, tactiquement comme dans sa capacité de centrer correctement. Il pourrait être un postulant sérieux au poste de latéral gauche, avec Digne et Kurzawa qui ont déjà connu des sélections chez les A. Aymeric Laporte fait brillamment quant à lui ses armes dans le championnat espagnol. L'Agenais est un titulaire en puissance dans la défense centrale de l'Athletic Bilbao, en attendant probablement d'intégrer un club plus huppé.

MILIEUX:

Ce secteur ne manque pas de talents prometteurs. Le Parisien Adrien Rabiot a l’avantage de présenter ce profil à un très jeune âge (19 ans). A l’image deGiannelli Imbula. Le Marseillais, gaucher comme Rabiot et qui opère dans un registre similaire (à la fois récupérateur et relayeur), a réussi, certainement grâce encore à Bielsa, à moins s’éparpiller. Plus régulier et plus rigoureux, il est devenu le maillon fort de l’entre jeu olympien. Son coéquipier Florian Thauvin, s’il se disciplinait un peu plus et se montrait plus altruiste, serait un joueur complet. Il n’en est peut-être pas très loin.

ATTAQUANTS:

Avec Alexandre Lacazette, il a été l’atout offensif majeur de l’OL dans les dernières semaines de l’année, synonymes de remontée de l’équipe de Fournier à la 2e place à mi-parcours. Nabil Fekir est doué, c’est indéniable. Passeur, buteur, et doté d’une grosse technique, des ingrédients qui pourraient assurer une progression formidable. Il lui reste cependant encore à choisir entre les Bleus et la sélection algérienne. Paul-Georges Ntep (Stade Rennais) possède lui aussi une belle technique, mais surtout une accélération fulgurante. Le natif de Douala devra être régulier et c’est probablement son principal défaut. L’efficacité devant le but, c’est ce qui manque encore à Anthony Martial. L’attaquant de l’AS Monaco, passé également par le centre de formation de l’OL, deviendra redoutable avec un peu plus de confiance et de temps de jeu. Le futur Thierry Henry ?

Plus d'articles

Réagissez

En temps réel

RSS