Publié par L.D. le 17 juillet 2014 à 12h45

Rodriguez, la nouvelle star

CM 2014

James Rodriguez a quitté le Brésil en pleurs mais David Luiz ne s'y trompe pas, le Colombien aura été l'un des grands bonshommes de cette Coupe du monde. (Reuters)

Rodriguez, la nouvelle star

En l’absence de Radamel Falcao, il a su s’imposer comme le leader de la Colombie. Et avec six buts à son compteur, James Rodriguez a terminé meilleur buteur de la Coupe du monde. Un grand meneur de jeu est né au Brésil.

Une naissance a succédé au deuil. Mortifiés par l’annonce, quoique peu surprenante, du forfait de Radamel Falcao pour la Coupe du monde, victime en janvier d’une sérieuse lésion du ligament antérieur du genou gauche lors d’un match de Coupe de France, les supporteurs de Los Cafeteros ont vite retrouvé le sourire à l’entame de la compétition. Avec trois victoires en trois matches, neuf buts marqués pour seulement deux encaissés, la Colombie s’est en effet imposée comme l’une des belles surprises de la première phase. Un parcours qui a mis en lumière l’incroyable talent de James Rodriguez.

Malgré une première saison convaincante à Monaco, l’ancien meneur du FC Porto, meilleur passeur de la Ligue 1 lors de l’exercice 2013/14 (12 passes décisives), paraissait un peu tendre du haut de ses 23 ans pour faire oublier Falcao, l’immense star colombienne. Mais non content d’éclairer le jeu de son équipe, Rodriguez a pris le relais de son coéquipier monégasque à la finition pour terminer meilleur buteur de la compétition  avec six réalisations, dont cet enchaînement contrôle de la poitrine-reprise de volée en pivot contre l’Uruguay en huitièmes de finale qui restera comme plus beau but de ce Mondial brésilien.

L’aventure de la Colombie s’est finalement arrêtée en quarts de finale, battue par le Brésil (1-2) sans que James Rodriguez n’ait encore frappé (sur penalty). Mais pour la nouvelle star colombienne, tout ne fait peut-être que commencer, ses performances ayant tapé dans l’œil des plus grands clubs européens, à commencer par le Real Madrid, prêt à sortir la grosse artillerie pour attirer le Colombien, à savoir une somme d’environ 80 millions d’euros. Devant la volonté du joueur, qui a clairement affiché son souhait de filer à Madrid, mais surtout cette enveloppe posée sur le bureau du président (ce qui ferait de James Rodriguez le joueur le plus cher vendu par un club français, loin devant les 40 millions offerts à Lille par Chelsea pour Eden Hazard), l’ASM ne devrait pas retenir son joueur. Dommage pour la Ligue 1. Mais le public français pourra se vanter d’avoir vu naître un meneur de jeu de classe mondiale, le meilleur sans doute du Mondial brésilien.

Plus d'articles

Réagissez

En temps réel

RSS

En direct

Match amical