Publié par Alban Lagoutte le 3 octobre 2013 à 11h46

EA Sports a fait le boulot

Mode / Shopping

Encore une fois Fifa 14 reste la référence en termes de simulation de football.

EA Sports a fait le boulot

Pro Evolution Soccer 2014 avait marqué des points lors de la sortie officielle le 19 septembre, Fifa 14 et EA Sports ont répondu. Le nouvel opus de la meilleure simulation de football des dernières années, sans amorcer de réelle révolution de palais, a su apporter à ses gamers une dose de nouveauté et de réalisme qui font mouche.

Chaque année, les développeurs d'EA Sports repoussent un peu plus les limites et font de plus en plus plaisir à leur fidèle clientèle. Mais à force de trop séduire se dessine le risque de décevoir. Les gamers attendent toujours plus chaque automne de Fifa, et ne seront pas déçus pour cette version 2014.

Comme prévu, la série ne présente aucune véritable révolution en termes de gameplay, seulement quelques améliorations bien senties. Le réalisme de la lutte sur le pré gravit encore un échelon, inévitablement au détriment de la vitesse du jeu, mais sûrement pas de sa fluidité. Il faudra peut-être quelques temps aux utilisateurs pour se familiariser avec le contrôle du ballon plus difficile à conserver et à protéger face aux chiens de garde adverses. Plus que jamais, les passes effectuées au bon moment, dans le bon tempo, sont vitales pour réussir à inquiéter le dernier rempart adverse.

Un coup de pinceau sur le mode Ultimate Team

Plus question de se lancer dans une série de dribbles chaloupés sauf dextérité de premier ordre. Le ballon ne colle définitivement plus, EA Sports ayant encore améliorer le jeu de 2013 en ce sens. Et cette notion a un impact direct sur les tirs notamment. Tout bon gamer ayant ses habitudes sur la version précédente devra reprendre ses marques car la réponse du cuir est désormais différente. Le ballon est plus lourd et les trajectoires étrangers plus fidèles à ce qui peut se voir sur les pelouses du monde entier.

Mais Fifa 14 a aussi et surtout misé sur ce qui a fait sa grande force en 2013, le mode de jeu Ultimate Team. Celui-ci permet de construire sa propre formation au gré du temps pour aller glaner quelques trophées solo et surtout se frotter à des gamers de toute la planète en ligne. Dans ce domaine, toute la plateforme a été revisitée et le menu amélioré. Pour ajouter à cela, quelques ajustements ont été effectués comme la disparition des systèmes tactiques préférés pour privilégier le simple collectif, essentiellement via la fidélité du joueur à son club.

Il y a donc de quoi faire et prendre du plaisir grâce au travail des développeurs d'EA Sports. Malgré sa progression, PES de Konami ne passera pas devant Fifa cette année.

Plus d'articles

Réagissez

En temps réel

RSS