Publié par Grégory Hangard le 18 août 2014 à 11h23

Hassen, l'héritier de Lloris

Prolongation

Mouez Hassen, le jeune portier de l'OGC Nice, a été parfait à Lorient. (Icon Sport)

Hassen, l'héritier de Lloris

Victorieux de la Coupe Gambardella en 2012 avec les U19 niçois avant de devenir professionnel dans la foulée, Mouez Hassen est en train de se faire un nom dans l'élite. Pour sa seconde titularisation de la saison à Lorient, celui dont l'idole n'est autre qu'Hugo Lloris, formé également au Gym, a tout arrêté et mis en échec les Merlus sur leurs terres (0-0).

Par ses jaillissements dans les pieds adverses et ses arrêts réflexes sur sa ligne de but, Mouez Hassen rappelle forcément son prédécesseur. A Nice, là où a été formé Hugo Lloris avant de rallier Lyon, puis Tottenham, Mouez Hassen marche dans les pas de son idole. Et forcément, il s'en est inspiré largement au moment de faire ses débuts chez les professionnels en 2012, face au FC Nantes, pour une défaite sur le score de 2-0.

"J'ai déjà eu l'occasion de parler avec lui. Il m'a glissé quelques conseils. C'est toujours bon à prendre", précisait-il d'ailleurs dans les colonnes de Nice-Matin en septembre dernier. Depuis, de l'eau a coulé sous les ponts et, surtout, David Ospina a laissé le champ libre à son cadet en partant du côté d'Arsenal. Et, comme Joris Delle est sur le flanc et que Simon Pouplin vient tout juste de débarquer de Sochaux, le Franco-Tunisien profite de l'aubaine pour accumuler du temps de jeu dans l'élite.

Déjà titulaire contre le Barça en préparation avant de sortir su blessure, puis de nouveau présent au coup d'envoi devant Toulouse et à Lorient en Ligue 1, celui qui a fait toutes ses classes en équipes de France de jeunes, mais qui reste courtisé par les Aigles de Carthage, s'est même montré à son avantage. Sur la pelouse du Moustoir notamment, ce week-end, il a repoussé une à une les tentatives de Guerreiro, Jouffre ou encore Pelé. Une prestation que saluera son entraîneur Claude Puel en conférence de presse après la rencontre. "Notre gardien a fait de beaux arrêts et si on le lance, c'est qu'on a confiance en lui, a ainsi avoué le technicien au sujet de son dernier rempart de tout juste 19 ans. C'est très bien."

Victorieux de la Coupe Gambardella 2012 contre Saint-Etienne avec les Maupay, Rougeaux ou autre Bosetti qui ont également depuis garni l'effectif pro des Aiglons, l'Azuréen (il est né à Fréjus et a été formé par le Stade raphaëlois, puis l'Etoile avant de rallier l'OGCN) se veut en tout cas ambitieux et a placé la barre très haut. L'objectif ? Faire mieux qu'Hugo Lloris tout simplement, l'une des gloires du club au poste et actuellement capitaine de l'équipe de France A. "Hugo est déjà un très grand gardien. J'espère, forcément, faire aussi bien que lui, voire encore mieux. Mais je ne dois surtout pas m'enflammer", explique-t-il. Jusque-là, tout va bien... 

Plus d'articles

Réagissez

En temps réel

RSS

En direct

Match amical